Imprimer

Salon Heimtextil 2019

Écrit par Philippe MÉCHIN - INTERNATIONAL on 12 mars 2019. Posted in Salons Europe

Du cousu main

Premier salon de la trilogie hivernale des rendez-vous dédiés aux biens de grande consommation, sur le plan chronologique, proposés par Messe Francfort, Heimtextil constitue toujours un évènement de la plus haute importance de par sa position calendaire. Il est en effet un baromètre de la santé du grand organisateur allemand, et par extension de celle des secteurs concernés par chacune de ses plateformes.

Par Philippe Méchin

20190312 heimtextil

Il va donc sans dire que c’est avec beaucoup de curiosité que comme chaque année, nous nous rendons sur ce rendez-vous inaugural, non seulement pour y découvrir les nouveautés et innovations du secteur, mais aussi les tendances globales des marchés présents sur le salon. Autant le reconnaître, nous n’étions pas fondamentalement optimistes pour cette édition 2019, tant les mauvaises nouvelles macro-économiques ne cessent de s’accumuler sur tous les coins de la planète. Citons d’abord le ralentissement de la Chine, dont la croissance est estimée à 6 %, ce qui en fait le pire résultat depuis des décennies. Le tout sur fond de guerre des taxes en tout genre avec l’autre mastodonte, en l’occurrence les Etats-Unis. Nul ne sait où va mener ce conflit larvé entre les deux premières puissances de la planète, mais toujours est-il qu’il inquiète profondément les milieux financiers qui y voient un risque grave de crise boursière. Et que dire de la situation en Europe, guère plus brillante ? Citons en priorité ce fameux Brexit qui n’en finit plus de polluer les relations entre l’Union européenne et la Grande-Bretagne. Le risque d’une sortie sans accord ne fait que grandir et les inquiétudes ne cessent de s’accroître. D’ores et déjà les plus pessimistes parlent d’une catastrophe sans précédent pour la communauté. Se dirige-t-on vers ce scénario catastrophe ? Nul ne le sait, mais il est vrai que la situation est terriblement anxiogène. Mais ce n’est pas tout. C’est en réalité toute la vieille Europe qui est malade à des degrés divers. L’Italie vient aux dernières nouvelles d’entrer en récession et constitue un risque systémique pour la stabilité de la zone Euro, autrement plus important que la Grèce. Ajoutez à cela un climat politique tendu avec les partenaires qui admettent difficilement la méthode de gouvernance de Matteo Salvini. Pour continuer la litanie des problèmes, il semble qu’une partition de notre continent est entrain de se produire, avec l’avènement de gouvernements dits populistes, à l’instar de l’Italie, bien sûr, mais aussi de la Hongrie, de la Pologne, de l’Autriche, de la République tchèque. Ceux-ci s’affirment comme une réponse et un rempart face à une vague migratoire sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Et puis en face, il y a les progressistes, du moins ceux qui s’arrogent ce qualificatif, avec comme têtes de gondole, L’Allemagne et la France, sans que pour cela, les deux pays soient épargnés par des problèmes d’envergure, à l’exemple de ce qui se passe en France avec cette crise des Gilets jaunes qui s’éternise, altérant gravement la popularité de notre président et son gouvernement qui semblent incapables, pour l’instant, de retrouver la moindre crédibilité. De plus, et au-delà de cette révolte de la France dite périphérique, la croissance ne sera pas au rendez-vous, tant s’en faut, puisque les experts prévoient à peine 1, 5 %, ce qui ne fera pas baisser ce fameux chômage de masse que nous traînons comme un boulet depuis tant d’années. Sans oublier les maux qui gangrènent notre société, comme une dépense publique extravagante, des exportations en berne, une compétitivité bien trop faible, un pouvoir d’achat des ménages trop faible, des prélèvements et taxes en tous genres, une inflation en progression non compensée par une augmentation des salaires, à l’exception des gestes accordés par le président Macron afin de calmer la colère des gilets jaunes. A la lecture de ce sombre tableau, il est permis de penser que seule l’Allemagne sauve un peu la situation, grâce à sa force de frappe industrielle, et ses performances à l’exportation.

Deutschland über alles ? Pas si sûr…
C’est cependant aller un peu vite en besogne puisque nos puissants voisins sont à leur tour rattrapés par un ralentissement très net de leur économie avec notamment une baisse des exportations, surtout vers la Chine grande consommatrice de produits outre-rhénans. L’empire du Milieu, empêtré dans ses négociations commerciales pour le moins délicates avec Washington, a réduit ses importations notamment en biens d’équipements, ce qui a frappé l’économie allemande de plein fouet. Résultat, la croissance forte n’est plus au rendez-vous. Sans oublier non plus, une sérieuse crise politique. En effet la Chancelière Merkel est ressortie très affaiblie des dernières élections législatives. Sa marge de manœuvre reste très étroite. Elle doit également composer avec un parti populiste légitimé par le vote des électeurs, sur fond de rejet de sa politique d’immigration massive de la part d’une bonne partie de la population. Arrêtons là la longue liste des problèmes que le monde doit affronter, mais qu’il ne faut pas occulter, surtout lorsque l’on est organisateur de salons. Ceci, Messe Francfort l’a fort bien compris une fois de plus et l’a démonté à l’occasion de cette édition 2019 d’Heimtextil qui s’avère une fois de plus un grand succès, puisque pas moins de 3 025 exposants venus de 65 pays ont présenté leurs nouveautés et innovations à quelque 67 500 visiteurs issus de 156 nations. Au vu de cet environnement économique mondial calamiteux, ces chiffres semblent incroyables et pourtant ils sont vrais et certifiés. Ils sont d’autant plus étonnants que le salon semblait moribond il y a une dizaine d’années. Le secteur du textile de maison avait été laminé par une offensive des pays émergents et surtout de la Chine qui envahissait méthodiquement tous les domaines du secteur. Résultat, les fabricants KO debout semblaient définitivement écartés de ce marché, tant et si bien que face à une situation aussi difficile, et un avenir aussi sombre, les organisateurs ont envisagé l’arrêt pur et simple du salon. Seulement cette idée était tellement loin des principes d’un organisateur qui puise ses origines jusqu’au plus haut moyen âge. En effet, il est évident que des crises Messe Francfort en a vécu quelques-unes et non des moindres. Il fut donc décidé de maintenir la foire contre vents et marées.

Messe Francfort ne lâche jamais rien
Bonne pioche, puisqu’après l’orage est revenue une éclaircie grâce au dynamisme, à la créativité et au sens de l’innovation de nombreuses compagnies européennes qui ont décidé de réinvestir leur marché. A cet effet, Messe Francfort n’a pas manqué de saisir cette opportunité, en ré inventant, renouvelant, dynamisant le concept, jouant à fond le soutien à la qualité, la technologie. A cet effet, les organisateurs allemands n’ont pas manqué de modifier en profondeur la structure de l’offre, tout en multipliant les animations aussi diverses que variées, faisant preuve d’une grande imagination. Quoi qu’il en soit, cette stratégie a porté ses fruits, au point de faire de Heimtextil un rendez-vous de très haute qualité, voire de haut de gamme, toutes proportions gardées. Quoi qu’il en soit, le système fonctionne à merveille comme le prouve le succès renouvelé chaque année. Ainsi, cette édition 2019, confirme sa position hégémonique dans le domaine du secteur du textile d’ameublement et d’intérieur, de la literie, la lingerie de salle de bains, les arts de la table, le nappage, sans oublier un secteur tout à fait nouveau, mais bien dans l’air du temps, à savoir les accessoires pour animaux, type paniers pour chiens et pour chats, coussins, couvertures, vêtements, et même laisses, ou colliers. Mais, c’est dans la literie que les innovations sont une fois encore les plus présentes. En tout cas, il semble désormais acquis que les consommateurs du monde entier accordent la plus haute considération à leur confort de couchage. Cette tendance lourde ne concerne d’ailleurs pas que les Européens. Les acheteurs chinois toujours plus nombreux, en raison de la montée en puissance des classes moyennes aisées, s’initient avec enthousiasme aux plaisirs de la literie à l’Européenne. L’autre source d’intérêt, ont été sans surprise les hautes technologies qui s’immiscent partout, la literie ne faisant pas exception. Dans un autre registre, comment ne pas être également impressionnés par ces fabuleuses machines qui permettent tous les types d’impressions ?

Attention à l’Inde
Bien évidemment le design a été omniprésent, comme toujours à Messe Francfort, capable de tout mettre en scène, même des produits qui théoriquement ne n’y prêtent pas, comme le linge de maison. Seulement les studios de designers maison, n’ont pas leur pareil pour scénariser n’importe quel type d’objet. C’est ce que le fameux studio bora.heike.Palmisano a, comme toujours, fait preuve de beaucoup d’imagination. Finalement, à propos de l’offre globale proposée, celle-ci a montré une grande cohérence, accentuée par un confort de visite très largement amélioré grâce au tout nouveau hall 12, large et spacieux que les visiteurs et exposants ont pu inaugurer à l’occasion de cette édition 2019 de Heimtextil.
Toutefois avant de clore ces lignes, il est à noter un phénomène de la plus haute importance dont la portée pourrait avoir des conséquences déterminantes pour les années à venir. Il s’agit de la très remarquée et spectaculaire montée en puissance de l’offre indienne. Nous avons étés frappés par sa qualité, son esthétique, sa présentation. Nous serions même tentés de dire que celle-ci représente l’événement majeur du salon. Ce phénomène nécessite autant plus d’attention que ce pays continent connaît une démographie très importante à contrario de ses rivaux, et que sa situation économique échappe pour le moment aux tourments et vicissitudes de l’économie mondiale. Certes les handicaps restent importants, comme le manque d’infrastructures, la corruption endémique, la bureaucratie, mais il est clair que le pays avance vite, très vite même, comme la qualité de son offre l’a prouvé.

Voilà donc pour une édition qui s’est tenue dans un environnement économique et politique pour le moins compliqué, dont il y avait tout à craindre. Seulement c’était sans compter sans la détermination de Messe Francfort qui au fil des siècles en a vu d’autres.

20190515 magniflex-logo1
Dans le cadre de son expansion,
MAGNIFLEX fabricant n°1 de literie en Italie

RECRUTE

AGENTS COMMERCIAUX MULTICARTES
pour la France, les DOM-TOM,
la Belgique, le Luxembourg
et la Suisse.


Contact :
yoann.gerinte@magniflex.fr

06 51 53 09 29

20160613 rejoignez-nous

Créations

Likoolis, une alternative design

Likoolis, une alternative design

Quand le convertible se convertit

Camif.fr, l’extérieur en toute quiétude

Camif.fr, l’extérieur en toute quiétude

Du mobilier pour l’été

Missoni, un panorama de la nature

Missoni, un panorama de la nature

Invitation à la détente

Qingdao Jiaxian, apaisement et ergonomie

Qingdao Jiaxian, apaisement et ergonomie

Un oreiller en pur latex

Sunbrella® fait de la résistance !

Sunbrella® fait de la résistance !

La fabrique à rideaux

Maison Lecomte, sans outil ni soucis

Maison Lecomte, sans outil ni soucis

C’est dans la boîte !

Hopoli en « cyber expansion »

Hopoli en « cyber expansion »

La couette en pince désormais pour la housse

Tediber joue double face

Tediber joue double face

Un matelas réversible pour plus de confort

Nathalie Chaize la bien nommée

Nathalie Chaize la bien nommée

Une chaise comme une robe ?...

Le charme feutré d'Hülsta

Le charme feutré d'Hülsta

Naturel et caractère

La mode Indoor avec H&H et Coco

La mode Indoor avec H&H et Coco

Un peu de chaleur…

Marc Ange vous fait aimer les araignées

Marc Ange vous fait aimer les araignées

Le fauteuil multipieds...