20190711 interiorlyfestyle

20190614 bruxelles

20190624 eco-mobilier

Imprimer

Salon MIF Expo 2013

on 27 décembre 2013. Posted in Salons 2013

Allez la France !

Patriotisme, proximité, qualité, valeurs sociales… les consommateurs ont plus d'une raison de choisir la fabrication française. La deuxième édition du salon made in France, du 9 au 11 novembre a illustré ces intérêts disparates.
mif-ouv
Le 9 novembre dernier, tandis que les bonnets rouges faisaient voir de quelle couleur ils se chauffaient en Bretagne, c'est la cocarde tricolore qu'Arnaud Montebourg était venu supporter à l'ouverture du salon MIF Expo. Le ministre du redressement productif n'a pas ménagé sa peine, il faut le dire, ces derniers mois, pour inciter ses concitoyens à consommer en patriotes, cette fois encore en parlant d'une « cause nationale qui intéresse tous les Français » et d'« une bataille culturelle ». Le contexte était donc porteur, si bien que pour sa deuxième édition, ce salon paraissait un peu improvisé et à l'étroit face à l'affluence de visiteurs. Le seul hall dédié au salon, à la porte de Versailles, a vu débouler en deux jours et demi quelque 32 000 visiteurs (la première édition avait attiré 40 exposants et 15 000 visiteurs). Pourquoi étaient-ils là ? Pour témoigner de leur soutien aux producteurs de l'Hexagone, peut-être, par curiosité sûrement. Des producteurs de tout acabit : alimentaire, textile, automobile, artisanat d'art, bagagerie, jouets, high-tech, mobilier… des catégories incomparables se côtoyaient dans une atmosphère de fierté bon enfant. Pour autant, aucun de ces 200 exposants ne pouvait prétendre à une représentativité sectorielle. Si la France ne manque pas de grands fleurons dans chacune de ces industries, ce sont plutôt des artisans et des PME, inscrits comme exposants il y a plusieurs mois, qui déployaient avantageusement leur image. A l'exception de quelques piliers notoires : Système U pour la distribution, Armor Lux (la fameuse marinière), Smuggler (costumes), GDF Suez, Citroën avec sa DS3, Lafuma et ses fauteuils relax… Même Toyota faisait une intrusion en exposant sa Yaris hybride. Parmi ces entreprises d'envergure nationale, Gautier, qui représentait dignement le secteur du meuble, a reçu la visite du ministre. « Il nous a interrogé sur les difficultés de la filière bois et celles de la distribution de meubles », raconte Jean-Pierre Cordier, Directeur du réseau franchise Gautier. 95 % de la production est assurée sur les trois sites vendéens du groupe fondée en 1960 par Patrice Gautier, qui vient de décéder le 5 décembre dernier. L'entreprise réalise 13 % de sa croissance à l'export.

Mobilier malin

Un autre fabricant de meubles, que nous avions déjà rencontré au salon de Bruxelles en octobre dernier, attisait la curiosité des visiteurs : MobiKey. Son concept, eGalHub : des tables, étagères et armoires modulables, évolutives et personnalisables à l'extrême et une facilité d'assemblage enfantine, même ludique, à l'aide de clés de fixation qui s'enfichent dans les panneaux. La fabrication est à Rodez. « La conception du concept Mobikey m’a pris plusieurs années, mais le résultat en valait la peine, explique Stéphane Eynard, co-créateur de la marque en charge de la création. Les premiers retours des professionnels sont excellents. Nous nous adressons à une clientèle haut de gamme dont l’originalité et la qualité sont les critères d’achat. S’ils le souhaitent, nous leur offrons la possibilité de posséder un objet unique. Nous allons jusqu’à leur proposer des meubles personnalisés par des artistes ». Ce « pubeux » pur jus (agences Grey Paris, DDB, TBWA, Young & Rubicam) s'est sans doute aussi laissé inspirer par son expérience en pub pour la marque de jouets Lego. Toujours dans le mobilier, Lafuma, fabricant de relax outdoor voisinait avec le fabricant de planchas Eno labellisées « origine France garantie », implanté à Niort. Un stand commun réunissait des entreprises du pays du Doubs Central, dont l'ébéniste Blanchot et les cuisines Legrand qui faisaient leur retour dans un salon, après la reprise de cette entreprise en dépôt de bilan, il y a un an, par des actionnaires locaux. Parmi ceux-ci Gomez Technologies, était aussi présente.

L'IT à la française

Le salon a aussi mis en avant quelques start-ups regroupées dans le pôle innovation et le « bar numérique », dont certaines déjà bien connues dans l'univers high-tech. La hi-fi Micromega, les docks communicants Invoxia, la fameuse balance connectée Withings… Ici se trouvait une entreprise collaborative, la Fabrique à innovations. C'est un site de conception participative, qui propose aux inventeurs d'objets de les aider à construire et à distribuer leur produit, grâce à la participation et au co-financement d'internautes intéressés par cette participation. Son originalité (par rapport à Quirky d'Auchan) est son positionnement made in France. Nomadic Solutions, spécialiste des solutions de géolocalisation, présentait son nouveau service WikiWalk, une solution de guidage collaboratif pour les piétons. Ce service vocal, matérialisé par un boîtier et une application sur smartphone, indique pas à pas le chemin, les repères visuels, les travaux éventuels… Il est particulièrement destiné aux personnes déficientes (physique ou mental, alzheimer…), mais aussi pratique pour faciliter le travail des les coursiers et livreurs

Laurence Zombek

20190515 magniflex-logo1
Dans le cadre de son expansion,
MAGNIFLEX fabricant n°1 de literie en Italie

RECRUTE

AGENTS COMMERCIAUX MULTICARTES
pour la France, les DOM-TOM,
la Belgique, le Luxembourg
et la Suisse.


Contact :
yoann.gerinte@magniflex.fr

06 51 53 09 29

20160613 rejoignez-nous