20170811 salon bruxelle
Imprimer

Table ronde literie 2017

Écrit par Marie-José NICOL - Rédactrice en chef on 7 septembre 2017. Posted in Table ronde literie

Un marché éveillé en 2016, assoupi en 2017

Autant 2016 avec + 5,6 % de croissance aura crevé le plafond, autant 2017 s’annonce morose. Toutefois quoiqu’il arrive, la literie reste un marché intéressant. Les grandes largeurs progressent gentiment, mais ne sont toujours pas majoritaires, malgré un engouement de plus en plus grand des consommateurs. Jusqu’où Internet peut-il grimper ? 30 % ? La grande problématique du métier : comment éviter les remises qui défrayent toujours la chronique ? En mettant l’accent sur l’hygiène, le crédit, voire même le leasing ? Quant aux nouveaux outils du commerce, notamment les big data, leur développement est embryonnaire. Il en est de même des enquêtes de satisfaction clients, pourtant très développées sur Internet. Enfin, saluons, Pepper, notre petit robot qui a parfaitement rempli son rôle d’animateur adjoint.

20170907 tblit 2017

Propos recueillis par Marie-José Nicol

20170907 tblit 2017-pepper

PEPPER
Le robot le plus proche de l’homme
Guest-star de la table ronde présentée par Arnaud Denisse de Conserto
Hauteur : 1,20 mètre
Poids : 29 kilos
Sa force : il sait identifier les émotions, peut reconnaître les visages et adapter son comportement en fonction. Distribué à près de 7 000 exemplaires dans le monde, ce robot a vocation à devenir un membre de la famille. Il va changer notre manière de vivre, de penser et de travailler.

Marie-José NICOL (Mobilium) : Bonjour à tous. J’ai le plaisir de déclarer ouverte notre 15e table ronde literie. Hé oui, le temps passe vite ! Traditionnellement, nous ouvrons ces débats par la conjoncture : 2015 avait été une excellente année et avait démarré sur les chapeaux de roue, quid de 2016 ?
Eric MANDINAUD (IPEA) : L’année 2016 est excellente, elle se termine à + 5,6 %. En valeur, le marché des matelas représente 1,08 milliard d’euros, les sommiers environ 420 millions d’euros et enfin, les compléments literie (têtes de lit, surmatelas et pieds de lit) plus de 115 millions d’euros. À noter que le poids de la literie dans l’ameublement progresse régulièrement et gagne chaque année entre 0,3 et 0,5 point de part de marché. Aujourd’hui la literie représente 24 % du total du meuble (en enlevant les familles qui n’en font pas vraiment partie comme la cuisine, la salle de bain et le jardin).

Le marché de la literie et son environnement

Marie-José NICOL (Mobilium) : Comment se comporte le marché du meuble ?
Eric MANDINAUD (IPEA) : Après une période de baisse de 2012 à 2014, il renoue avec la croissance en 2015-2016. Aujourd’hui, il remonte à environ 9,6 milliards d’euros.

Marie-José NICOL (Mobilium) : Quels sont les réseaux de distribution qui profitent le plus de cette croissance ?
Eric MANDINAUD (IPEA) : La grande distribution (Confo, But, Ikea, Fly, Alinéa) et les spécialistes gagnent en valeur des parts de marché. Toutefois, notons que la grande distribution a enregistré des mouvements de concentration importants : éclatement du groupe RAPP avec des magasins FLY et ATLAS, Sésame racheté par BUT. Chez les spécialistes, nous notons une croissance constante du nombre de points de vente.

Marie-José NICOL (Mobilium) : Comment évoluent les prix moyens ?
Eric MANDINAUD (IPEA) : Ils sont assez stables. Ces trois dernières années, le prix de vente moyen des matelas ou des sommiers progresse légèrement entre 3 et 6 € par an. En 2016, je pense que la courbe sera plate pour les matelas avec une légère hausse pour les sommiers.

Marie-José NICOL (Mobilium) : Vos études portent-elles sur l’intégralité de la literie ?
Eric MANDINAUD (IPEA) : Non, pas dans le détail cette année, il faudrait également prendre en compte les lits pliants, les lits gonflables (en progression pharaonique depuis quelques années), les chauffeuses, les canapés, etc.

pdf icon

 Téléchargez l'intégralité du compte-rendu au format pdf.