Imprimer

Le Marché de la literie 2016

Écrit par Julie DJIAN on 12 avril 2017. Posted in Dossiers spéciaux

+ 5,5 % de progression, la literie sort de sa léthargie

Encore une année au beau fixe pour le secteur de la literie, qui, dans un marché du meuble en croissance de 2,3 % en 2016, affiche pour sa part une progression de + 5,5 % (Chiffres IPEA). De bons résultats dopés par une communication soutenue, des produits innovants, des services facilitants et des acteurs dynamiques.

pdf iconTélécharger cet article dans son intégralité au format pdf.

20170412 literie16-ouv

Avec ses 13,6 % de part de marché en 2016, la literie se présente toujours comme un moteur capital du marché du meuble. Avec sa progression de + 5,5 %, elle devance d’assez loin la famille des meubles de cuisine qui enregistre une hausse de 3,7 % et celle des canapés, fauteuils et banquettes qui affiche + 1,5 %. Sur un marché domestique totalisant 9,56 milliards d’euros en 2016, la literie a généré 1,310 milliard d’euros, répartis entre la grande distribution toujours très présente et offensive, les spécialistes qui étendent leur parc de points de vente et les acteurs du web de plus en plus nombreux. Une belle année qui s’explique par différents facteurs.

20170412 literie16-delautreSelon Gérard Delautre, Président directeur général de l’Association Pour la Literie (APL) : « le fait que l’APL, les distributeurs et les fabricants communiquent régulièrement sur la literie, amène les gens à penser à la renouveler plus souvent. Ajouté à cela, le phénomène des grandes largeurs a considérablement bien fonctionné depuis quatre ans, avec une progression à plus de 20 % sur les grandes dimensions à partir de 160 cm ». Éric Mandinaud, Consultant associé et Chargé d’études de l’Institut de Prospective et d’Etudes de l’Ameublement (IPEA) observe : « La population augmente, se structure, change et la pyramide des âges bouge. L’Insee a noté un redémarrage de l’immobilier sur le neuf comme sur l’ancien. Tous ces facteurs influent donc dans le bon sens sur le marché de la literie ».

20170412 literie16-mandinaudQuant au panier moyen, il gagne depuis trois ans quelques euros, mais reste sur des budgets serrés, compte tenu des promotions récurrentes de la grande distribution et des pure players. « En 2015 ils se situaient autour de 282 € pour le matelas et 167 € pour le sommier, précise Éric Mandinaud, Consultant associé et Chargé d’études de l’Institut de Prospective et d’Etudes de l’Ameublement (IPEA). Nous notons une stabilité des volumes en 2016, mais un panier moyen qui vient faire la différence. Nous avons le sentiment qu’il continuera à augmenter, et ce, même avec les promos, notamment grâce à la progression des literies de grandes tailles ». Oui la literie se porte bien et comme le soulignait récemment Wolf Stolpner, Président de Grand Litier, le secteur literie a progressé de 20 % en 12 ans. Un joli score qui donne envie de poursuivre l’aventure à la hausse.

Les bienfaits d’une bonne literie reconnus

Le meilleur argument de vente d’un ensemble matelas literie est la promesse d’un sommeil réparateur. Renouvelant et diversifiant sans cesse ses outils de communication, l’APL fait progresser les mentalités dans le rapport à sa literie. Son site internet d’information Infoliterie.com est sans cesse alimenté par des informations, des études, mais aussi des web séries qui donnent des conseils aux consommateurs. Pour faire passer le message, pas moins de 140 spots ont été diffusés sur France Inter et RMC au mois de décembre 2016. Tout au long de l’année, plusieurs opérations de communication ont été menées sur le digital ainsi que sur un certain nombre de supports grand public. Des dizaines de milliers d’exemplaires de la BD ont été distribuées par les vendeurs et l’humour comme les conseils du professeur Coucheteau font mouche auprès du Public. « Nous totalisons entre 20 000 et 25 000 visiteurs uniques par mois sur le site Info literie (infoliterie.com) et environ 215 000 fans sur la page Facebook “I love mon lit”. Nous postons des infos tous les jours sur les réseaux sociaux, commente Gérard Delautre (APL). Pour aller plus loin, nous lançons une nouvelle bande dessinée animée qui sera à la fois visible sur le site, YouTube et la page Facebook. Elle reprendra les arguments issus de différentes études scientifiques, publiées sur le plan international, que l’APL a fait réaliser depuis près de 10 ans ».

Julie Djian

pdf iconTélécharger cet article dans son intégralité au format pdf.