20170811 salon bruxelle
Imprimer

Etude e-commerce Fact-Finder

Écrit par Aïssatou BALDÉ on 12 septembre 2017. Posted in Ecotendances 2017

MarketPlace & Mobile

Fact-Finder, qui propose des solutions pour dynamiser les boutiques d’e-commerce, a réalisé une enquête sur les places de marché et leur avenir, en se penchant sur les avis des agences et des sites marchands.

20170912 fact-ouv

Par Aïssatou Baldé

Les places de marché, “marketplace” en anglais, sont des plateformes électroniques dotées de mécanismes de transactions sécurisées permettant aux entreprises, collectivités et particuliers de comparer et sélectionner différentes offres de fournisseurs, pour des biens ou des services. La place de marché la plus connue est eBay. Sur la toile, nous observons de plus en plus de sites de ce type, qui offrent une vision globale du marché. Comment les marchands et les agences perçoivent-ils ces plateformes et quelles sont leurs craintes, face à l’augmentation considérable de ces sites qui proposent de concurrencer leurs offres sur un même espace ?

20170912 fact-1Un canal de vente important, mais secondaire

Dans cette étude nous retrouvons 26 % de pure players, 29 % de commerçants en ligne qui ont aussi une boutique, 8 % de marques qui ont leurs propres sites marchands et 8 % d’agences. La première conclusion qui peut être tirée est que la marketplace est un choix secondaire pour les marchands. En effet, 1 e-commerçant sur 2 ne projette pas de se débarrasser de son propre site marchand. Ils sont 48 % à affirmer que les places de marché ne seront qu’un canal de vente complémentaire, mais ne se substitueront pas à leur propre site. La majorité des répondants estiment qu’avoir son propre e-shop permet de se démarquer de la concurrence, de fidéliser son client en développant ses propres ventes, et de mettre en place des expériences clients originales. Pourtant, les marketplaces ne sont pas des environnements à négliger. 43 % des sondés sont convaincus qu’elles constitueront un canal de vente majeur dans les années à venir, contre 4 % qui prédisent qu’elles perdront du terrain.

Une menace pour le commerce traditionnel ?

23 % des personnes interrogées sont convaincues que les places de marché menacent le commerce traditionnel, 38 % sont partagées et 11 % pensent le contraire. On compte beaucoup plus de détracteurs qui considèrent les places de marché comme des menaces pour la diversité de l’offre, risquant de saturer le marché. Certains craignent une « relation de dépendance extrêmement dangereuse » pour les commerçants. 33 % des sites marchands considèrent les marketplaces comme une menace. Paradoxalement, 70 % continuent d’y avoir recours ou prévoient de le faire. Les commerçants estiment que leurs produits doivent impérativement apparaître sur ces plateformes, qui leur apportent une visibilité et les mettent sur un pied d’égalité avec la concurrence. C’est une véritable plus-value. Cependant, cela se fait bien souvent à contrecœur, car beaucoup préféreraient vendre uniquement sur leur propre site.

20170912 fact-2Les versions mobiles deviennent une priorité

L’étude semble confirmer que la priorité du commerce en ligne pour cette année 2016 sera le commerce mobile. La tendance du m-commerce est en plein essor, et de plus en plus de commerçants investissent dans la création ou l’optimisation des versions mobiles de leurs sites marchands. Selon une autre étude (RetailMeN, seulement pour l’Allemagne deux fois plus que l’année 2014). Les commerçants doivent pren­dre en compte ce phénomène. Fact Finder s’est intéressé à l’impact des fonctions de recherche et de commande vocale sur les terminaux mobiles. À la question « les commandes vocales telles que Siri peuvent-elles modifier les comportements d’achat ? », 21 % des agences pensent que les commandes vocales telles que Siri (Apple) ne peuvent pas modifier les comportements d’achat. 14 % pensent que oui, dans une certaine mesure. Chez les commerçants, 19 % des sondés ont répondu “non” et seulement 9 %, ont répondu “oui”. Ils sont majoritairement d’accord sur le fait que plus un écran est petit, plus l’information doit être précise : 85 % de réponses affirmatives pour les marchands et 84 % pour les agences. En revanche, la correction automatique réduit le taux de conversion, c’est donc aux marques de maintenir à jour ma base lexicale du correcteur pour faciliter les recherches, surtout dans l’univers de la mode. Il est aujourd‘hui certain que les places de marché auront un rôle important dans l’économie du shopping en ligne. Cette étude a permis d’appréhender les futures décisions stratégiques des sites marchands, qui semblent prêts à investir sur les versions mobiles de leurs sites plus que sur les marketplaces, qui sont pour eux synonymes de perte de clients et d’identité de marque.