20190222 hkef

Imprimer

Location d’espaces commerciaux temporaires

Écrit par Axel PRUNELLE on 11 mars 2019. Posted in Distribution 2019

Magasin éphémère mais résultats durables

Créer un événement commercial est devenu un challenge ambitieux, que ce soit pour une enseigne, pour un fabricant voire même pour un pure player qui souhaite ponctuellement émerger de son univers digital. La notion de « Retail Apocalypse » a même été prophétisée pour décrire la crise que traverse le commerce.

Par Axel Prunelle

20190311 storefront

Heureusement : « Physical retail isn’t dead. Boring retail is. » Depuis toujours, les facultés d’adaptation du commerce sont multiples et plurielles et d’ailleurs, des concepts stores sont régulièrement inaugurés un peu partout dans le monde. Autre mutation, on assiste à de la mixité entre enseignes, avec l’intégration de shop in shop ou de corners dans les hypermarchés pour monter en gamme, optimiser l’espace et pour attirer un nouveau flux de clientèle : Darty chez Carrefour, Fnac chez Intermarché, Cdiscount chez Géant et même un projet de Décathlon chez Auchan.
Toutefois, quelques éléments de contexte viennent complexifier les arbitrages. Exemple, le caractère insaisissable des consommateurs dont la fréquentation des points de vente physiques est devenue erratique et difficile à tracer. En cause le Digital, les influenceurs, les réseaux sociaux et l’insondable omnicanalité... ? On peut également évoquer la pression à la hausse du prix du mètre carré dans les grandes villes ou les opérations coups de poing de type Black Friday qui désorientent les repères établis dans le commerce depuis des dizaines d’années.

20190311 storefront-motosso


Félix Motosso, son Directeur général France, qualifie volontiers Storefront d’Airbnb du Retail.
(Storefront se positionne comme le leader mondial sur le marché de la location d’espaces commerciaux éphémères).


Des tests grandeur nature
Alors justement, il existe une réponse originale, incarnée par les magasins éphémères, les pop up stores, qui sont à la croisée des chemins de plusieurs problématiques et attentes. Comment innover en termes d’événementiel, comment tester un concept, comment valider une idée de théâtralisation, comment expérimenter une zone géographique sans trop investir, comment rentabiliser la surface de vente, comment évaluer une période (Fête des Mères, Saint-Valentin, Foire aux Vins...), voire même, comment trouver une alternative ponctuelle aux Salons ?
Le caractère éphémère de ces espaces a notamment été impulsé par l’univers de la Mode via le succès incontestable des Fashion Weeks autour desquelles des lieux de vente deviennent pour quelques jours des sites sublimes magnifiant l’expérience d’achat. Marquer les esprits, générer du buzz, surprendre, donner envie... d’acheter, c’est bon pour le commerce, non ?

Le «sens» du commerce
Depuis 2014, Storefront se positionne comme le leader mondial sur le marché de la location éphémère d’espaces commerciaux. Cette marketplace dispose actuellement de plus de 10 000 espaces disponibles dans le monde entier pour l’organisation d’événements et pour la création de pop-up stores. Storefront met en relation des propriétaires avec des marques, des e-commerçants et des enseignes pour de la location d’immobilier de courte durée.
Félix Motosso, son Directeur général France, qualifie volontiers Storefront d’Airbnb du Retail avec un maximum de transactions automatisées sur sa plateforme. Bien évidemment, lorsque c’est nécessaire, ses équipes interviennent en médiation pour les projets qui requièrent davantage de logistique, de service et d’expertise. LG, Truffaut, Leroy Merlin, Google, ils ont déjà tous essayé le pop up store... Alors, pour réenchanter le commerce et offrir à sa stratégie de communication une dimension innovante et esthétique, pour incarner le showrooming de manière décalée ou même pour se donner la perspective de rajeunir sa cible, le pop up store constitue une solution qui donne du sens et cela tombe bien car c’est ce qui semble, de nos jours, guider les motivations des consommateurs.