Imprimer

Esprit Meuble - Le magasin phygital

Écrit par Jeffrey BEVILACQUA on 4 juin 2018. Posted in Distribution 2018

Saisir le numérique à « demain »...

20180604 mag-demain

Les quelque 11 000 visiteurs du salon Esprit Meuble ont pu visiter un stand installé par l’organisation : « Le Magasin de Demain ». Plusieurs start-ups présentaient leur vision du magasin connecté et leurs actions pour en être acteur.

Par Jeffrey Bevilacqua

Le magasin évolue au rythme du numérique. Pour en témoigner, Esprit Meuble a mis en place un stand regroupant huit start-ups qui s’impliquent dans le commerce connecté. Le Magasin de Demain  était donc l’une des attractions de ce salon. En partenariat avec Innersense, ce stand offrait plusieurs possibilités pour les magasins d’évoluer vers le numérique. « Une manière inventive de sensibiliser aux nouvelles technologies, dédiées à l’optimisation des ventes et à la relation client », explique l’organisation du salon. Ces technologies permettent de tirer parti de toutes les nouvelles possibilités d’interaction avec les clients, mais également de présenter des meubles en 3D ou en réalité augmentée.

Être comme chez soi
C’est dans ce domaine que s’est spécialisé Innersense, l’une des start-ups les plus prisées de France dans le domaine du meuble. « Nous avons créé un logiciel qui aide les vendeurs de meubles », explique Xavier Crouilles, Directeur général d’Innersense. « Nous leur permettons d’utiliser la 3D et la réalité augmentée, pour améliorer l’expérience client en magasin, mais aussi à la maison ». Grâce à ces outils, le consommateur peut mieux visualiser ses futurs meubles et même les installer virtuellement chez lui. Ils ne remplacent donc pas les magasins, mais viennent les compléter.
« Il faut accompagner les distributeurs de meubles dans leur virage digital », déclare Clément Lassagne, Directeur commercial chez Kineti. Pour cela, cette start-up a passé un accord avec Innersense. Kineti fournit tout le matériel nécessaire afin que son partenaire puisse au mieux mettre en place ses logiciels et ses configurateurs 3D. Kineti installe notamment des bornes dans les grands magasins, afin de prendre le client par la main et le guider au mieux vers les produits recherchés.

Répondre au e-commerce
Les bornes installées en magasin peuvent servir à renseigner le client. Elles peuvent aussi fonctionner dans l’autre sens. « Notre objectif est de recueillir des avis clients pour les faire remonter à la direction du magasin », affirme Mélanie Bail, Business developer de Nabl. « Cela permet d’améliorer la qualité de service, de fidéliser les clients et d’en attirer de nouveaux ». Les clients de Nabl, essentiellement des restaurants pour le moment, personnalisent les questions et installent des bornes, plus ou moins grosses, à l’endroit qu’ils souhaitent. En plus de récolter des avis, ils peuvent répondre à leurs clients et collecter des données (les numéros de téléphone). Ce système peut s’appliquer à toutes sortes de points de vente, il suffit juste d’ajuster les questions. « Les points de vente doivent s’adapter pour répondre à la concurrence du e-commerce », insiste Mélanie Bail. D’autres start-ups, comme PimpMyRoom ou Ecolix ont répondu à l’appel d’Esprit Meuble. Mais également à l’appel des magasins, qui cherchent à se digitaliser de plus en plus. Le magasin de demain se joue dès aujourd’hui. n