20170811 salon bruxelle
Imprimer

13e Enquête Franchise Banque Populaire

Écrit par Noémie MARTIN on 10 avril 2017. Posted in Distribution 2017

La force de l’indépendance, la puissance du collectif

20170410 fff-ouv

La Banque Populaire en partenariat avec La Fédération française de la franchise et la participation de l’Institut CSA et de l’Express a réalisé pour la 13e année consécutive son enquête sur le monde de la franchise. Une étude qui apporte un éclairage tant sur les réseaux que les franchisés et les franchiseurs. L’heure est à l’innovation digitale, sans pour autant négliger le service et l’humain.

20170410 fff-3En introduction de la soirée organisée par la Banque Populaire le 29 novembre dernier pour dévoiler les résultats de sa 13e étude sur la franchise, Christophe Barbier a salué « la liberté de l’entrepreneur à l’état pur que permet la franchise ». Pour le conseiller éditorial de l’hebdomadaire L’Express, « être franchisé, c’est accepter les règles de toute une famille, partager les mêmes valeurs ».

Plus de 600 entretiens réalisés

Estelle Thomas, Directrice du Pôle Connect au sein de l’Institut CSA Research a pris la suite pour présenter les résultats de la désormais traditionnelle étude sur le monde de la franchise menée chaque année depuis 13 ans par la Banque Populaire, en collaboration avec la Fédération française de la franchise. 402 franchisés et 202 franchiseurs ont été questionnés par téléphone du 6 au 25 juin 2016. Les résultats ont été redressés selon le nombre de points de vente, la localisation géographique et le secteur d’activité de l’entreprise pour les franchiseurs et le secteur d’activité, la localisation géographique et la date de création de l’entreprise pour les franchisés. L’enquête auprès du grand public a quant à elle, été effectuée auprès de 1 011 personnes de plus de 18 ans, échantillon représentatif de la population française, interrogées par l’omnibus online du CSA du 7 au 9 juin 2016.
Premier constat indéniable : l’attractivité de la franchise ne se dément pas. 31 % des Français aimeraient créer une entreprise ou se mettre à leur compte, et parmi eux, près d’un sur deux (48 %) envisage de se lancer en franchise (+8 points par rapport à 2015), surtout pour bénéficier de la notoriété d’une marque connue (50 %).
Les deux tiers des franchisés sont des hommes. Ils ont en moyenne 36 ans à l’ouverture de leur premier magasin, 47 ans d’âge moyen sur l’ensemble des franchisés interrogés. Il est également à noter que 34 % travaillent avec leur conjoint dans l’affaire ; 18 % de ces conjoints sont rémunérés.
Les trois quarts des franchisés interrogés exerçaient une activité professionnelle salariée avant d’entreprendre en franchise. Leur chiffre d’affaires annuel moyen s’établit à 470 000 euros pour 7,3 salariés contre 65 000 euros en moyenne dans les entreprises indépendantes. La moitié des franchisés est installée dans des villes de moins de 25 000 habitants.

20170410 fff-1La nécessité de faire évoluer les modèles

Conscient de la révolution digitale en cours, 77 % des franchiseurs répondent aux attentes de leurs adhérents en faisant évoluer leur concept, évolution perçue par 84 % des franchisés. Les retombées sont positives pour plus de 80 % d’entre eux.
Presque la totalité des franchiseurs (96 %) déclare avoir incité leurs franchisés à mettre en œuvre au moins un relai de croissance (développement de nouveaux produits ou services, ouverture de nouveaux points de vente ou intégration de nouvelles technologies). Un franchiseur sur deux a mis en place une stratégie multicanale (93 % avec la vente sur Internet et 29 % avec la vente sur smartphone). Il n’en demeure pas moins que le schéma classique d’achat reste le web-to-store. 9 franchiseurs sur 10 déploient au moins un dispositif sur leur site internet incitant le consommateur à se rendre en magasin, avec l’appui de différents outils (géolocalisation, opérations promotionnelles, promotion d’évènements...). Et les franchisés en redemandent puisque 19 % d’entre eux souhaitent par exemple que le Click and collect soit développé. Il y en a tout autant qui voudraient équiper leurs points de vente de tablettes pour présenter leurs gammes de produits et services. Ils plébiscitent également la possibilité pour l’internaute de commencer un panier en ligne et de finaliser la vente en magasin. Le paiement sans contact marque aussi une belle progression : il est présent chez 43 % des franchisés.

20170410 fff-2Un état d’esprit optimiste

67 % de franchisés sont optimistes quant à l’avenir, 94 % en ce qui concerne les franchiseurs. Les trois quarts se sentent moins menacés par la crise qu’un commerçant isolé. Près de 3 franchisés sur 10 prévoient également d’investir dans un autre point de vente, la plupart dans le même réseau. Cerise sur le gâteau, « 7 franchiseurs sur 10 estiment que la Banque Populaire est la banque qui répond le mieux aux attentes des franchisés dans la réalisation de leurs projets », se félicite Frédéric Chenot, Directeur du développement Banques Populaires. 60 % des franchisés considèrent en outre que ce statut les a aidés à obtenir un crédit auprès de leur banque. « Le nombre de Français qui envisage de se lancer en franchise a augmenté de 8 points cette année. La franchise confirme plus que jamais que les vertus de son modèle séduisent. La place des relations humaines y est fondamentale et l’accompagnement des franchisés est au cœur de son ADN (...), » poursuit Michel Bourel, Président de la Fédération française de la franchise. La franchise semble également aller de pair avec l’indépendance puisque 9 franchisés sur 10 se considèrent comme chefs d’entreprise.

Noémie Martin