Imprimer

Literieland

on 2 décembre 2011. Posted in Distribution 2011

Literieland hisse la grand-voile !

Avec l’arrivée en deuxième et cinquième position des skippers Thomas Normand et Guillaume Le Brec pour lesquels Literieland a fait concevoir des matelas spécifiquement adaptés, l’enseigne de Michel Arsac remporte un franc succès sur “La Charente-Maritime/Bahia Transat 6,50”.

Michel arsac

Literieland propose régulièrement des produits d'avant-garde. Cette volonté d'innover a séduit l'écurie Absolute Dreamer dont dépendent les navigateurs Guillaume Le Brec et Thomas Normand, engagés dans la 18e “La Charente-Maritime/Bahia Transat 6,50” dont le départ a été donné le 25 septembre dernier.  Après plus d’un mois de course à travers l’Atlantique qui a montré toute l’efficacité des matelas utilisés par les deux compétiteurs, l’enseigne tire désormais les leçons de son partenariat technique pour mettre les résultats de cette expérience au profit du grand public. Rappelons que les matelas de Guillaume Le Brec et Thomas Normand ont été auparavant étudiés et testés durant six mois afin de répondre aux attentes des navigateurs, mais également et surtout de s'adapter aux conditions extrêmes de l'océan. « Déve­loppés en collaboration avec le fabricant de literie grenoblois Sonam, ils sont à cette fin conçus avec de la bio-céramique ; ce matériau, composé de terres rares et de roches volcaniques, dynamise la micro-circulation sanguine. Les muscles sont donc davantage oxygénés et les déchets métaboliques mieux évacués », confient Michel Arsac et Marielle Planel, respectivement PDG de Literieland et Directrice de l’enseigne.

Des matelas nouvelle génération…

Résultat, les matelas, en offrant une récupération plus rapide aux navigateurs, permettent d'optimiser considérablement le sommeil pendant les transats. Les matelas comportent également une mousse à mémoire de forme contribuant à diminuer les points de pression lors de la phase de repos et à accélérer le relâchement musculaire. Enfin, afin de protéger les matelas contre l'eau salée, Literieland a tenu à se rapprocher de la société JM Bâche, de Chabeuil (Drôme) qui a créé des housses hermétiques anti-dérapantes inspirées des bâches de piscine. Au final, ces matelas prototypes ont assuré aux deux sportifs un sommeil récupérateur et à l’abri de l’humidité.

Michel arsac… pour une course à rebonds !

Rien d’étonnant donc à ce que les deux navigateurs terminent la course dans le peloton de tête. Certes, la performance n’était pas acquise pour Guillaume Le Brec, coutumier des courses originales et à rebondissements… Rappelons en effet que durant la première étape de la Transat, le navigateur brestois, privé de balise de positionnement depuis plus de deux jours, avait été contraint de naviguer en mode furtif. Quelle surprise alors de le voir arriver dans la baie de tous les Saints devant l’allemand Jörg Riecher ! Mieux encore, accroché depuis le Pot au Noir à un petit groupe d’irréductibles, Guillaume n’a rien lâché et s’est au contraire attaché à exploiter au mieux le potentiel de son monocoque. Bref, pour sa première traversée de l’Atlantique, le navigateur breton s’offre une magnifique 5e place sur cette 2e étape de la Transat 6.50 après un peu moins de 19 jours de course.
Guillaume Le Brec se place toutefois trois places derrière Thomas Normand qui termine second de sa première transat Charente-Maritime-Bahia. Le skipper de 24 ans a franchi la ligne d'arrivée devant la marina de Salvador le 31 octobre dernier à 14 heures 30 française. « Cette seconde place est vraiment inattendue. Elle récompense trois ans d’efforts, d’investissement. Durant la course, j’ai toujours été à 200 %, je n’ai jamais rien lâché, mais cette deuxième place est la partie immergée de l’iceberg car elle récompense une équipe, mais également des partenaires », confie à l’arrivée l’heureux navigateur.

La recherche Literieland au service du grand public

Et les partenaires n’entendent justement pas s’arrêter là… Les prototypes fabriqués pour Absolute Dreamer vont effectivement servir de base aux recherches menées en interne par le groupe. En partenariat avec le Centre du Sommeil d'Annecy-Argonay (Haute-Savoie), Literieland va entreprendre prochainement une série de tests pour valider les effets de la bio-céramique sur le sommeil des adultes comme sur celui des enfants. L’objectif ? Tout simplement, déterminer de manière précise les emplacements et les quantités de biocéramique à intégrer lors de la fabrication des literies. « A terme, il s’agit pour nous que les bénéfices sur les dormeurs soient réellement significatifs », conclut Michel Arsac. Bref, pas question de s’endormir…

Laurent Feneau