20170811 salon bruxelle
Imprimer

Retail’s Big Show New York

Écrit par Noémie MARTIN on 11 septembre 2017. Posted in A la découverte 2017

IA & Retail le mariage du siècle

Le Retail’s Big Show a lieu dans la foulée du CES à Las Vegas. Conférences, intervenants prestigieux, mais surtout 510 exposants et plus de 3 000 distributeurs s’y sont donné rendez-vous pour dévoiler les grandes tendances de l’année 2017 qui seront bientôt dans vos magasins.

20170911 nrf-ouv

Par Noémie Martin

Mi-janvier, les experts de la distribution du monde entier savent où est The place to be, c’est New York, non pour faire les soldes, mais pour partir à la chasse des dernières innovations en matière de retail. Showroom, aides à la vente, conseils en stratégies délivrés par les plus grands noms du business... le programme est dense. L’usine Digitale a dépêché sur place l’un de ses journalistes. Le magazine a ensuite fait un compte-rendu des nouveautés les plus marquantes, vues non seulement à New York, mais aussi parfois au CES de Las Vegas, avec pour intitulé « Les tendances digitales 2017-2018 qui vont bouleverser
vos marchés ».

20170911 nrf-mundubeltz

Stéphanie Mundubeltz-Gendron,
Rédactrice en chef de l’Usine Digitale.

Après la révolution du connecté, place à l’usage

« Rien de révolutionnaire cette année, confie Stéphanie Mundubeltz-Gendron, Rédactrice en chef de l’Usine Digitale, mais nous sommes désormais dans une phase d’usage et de services. » Ainsi, la marque de vêtements Denim canadienne True Religion dote désormais ses vendeurs d’une montre connectée, une Apple Watch. Dès qu’un client passe la porte du magasin, le vendeur peut visualiser son nom et tout son historique d’achats en ligne et hors ligne, à condition que ce dernier ait activé le bluetooth sur son smartphone. Avec cette montre, le vendeur peut consulter l’état des stocks et projeter sur un écran le modèle de vêtement dans la taille et la couleur souhaitée par le client si ce modèle n’est pas en rayon. S’il désire le commander en ligne, il sera livré deux jours plus tard. Les Français de Think and Go présentaient quant à eux un écran connecté pour le retail permettant le display de promotions, jeux, coupons, tests... mais aussi de payer. Ils sont actuellement en discussion avec la RATP et la SNCF.

Le dernier défi : la communication entre solutions digitales

Rien ne sert d’inventer dix mille solutions digitales, encore faut-il qu’elles communiquent entre elles voire qu’elles établissent une communication avec des objets non connectés. C’est ce que l’on appelle un écosystème, digital en l’occurrence. « Les concepteurs y travaillent, mais ce n’est pas encore assez poussé », regrette la Rédactrice en chef de l’Usine digitale. On note Samsung avec SmartThings, LG en partenariat avec Amazon Eco... La dynamique semble tout de même lancée.

Demain tous assistés ?

Une autre tendance de fond s’est confirmée cette année, l’offre d’assistants digitaux personnels.  L’utilisateur est de plus en plus assisté.  Ainsi le réfrigérateur de LG est pourvu de l’assistant personnel créé par Amazon, Alexa. Doté d’un écran tactile de 29 pouces, on peut lui parler, commander ses courses depuis son domicile, lui demander des recettes, de jouer de la musique ou de lancer un minuteur par exemple. Pareil pour le réfrigérateur de Samsung, le Family Hub 2.0., lui aussi dispose de commandes vocales. L’autre grand fabricant coréen développe un concept de « TV mirroring » comme sur le premier modèle de Family Hub dévoilé l’année passée, offrant notamment la possibilité de regarder sur l’écran du réfrigérateur ce qui se passe sur une Smart TV Samsung, d’écouter de la musique en streaming grâce à un haut-parleur intégré et de commander et payer en ligne grâce à un partenariat avec Mastercard. « Les grandes stars du CES et du Retail’s Big Show s’appelaient cette année Alexa (Amazon, NDLR), mais aussi Google Home (une petite enceinte à laquelle on parle pour demander de l’aide au quotidien) et Cortana de Microsoft », rappelle Stéphanie Mundubeltz-Gendron. Les assistants personnels ont la cote et cela ne fait a priori que commencer. Ils s’installent dans nos réfrigérateurs, mais aussi dans nos voitures, dans nos bureaux, partout. Les Français tentent de rattraper les leaders du secteur. L’entreprise Blue Frogs Robotics a ainsi mis au point le robot Buddy, un compagnon de vie. Le Coréen LG a récemment installé pour la première fois son robot dans l’aéroport de Séoul. Il dispose d’une borne sur laquelle les passagers scannent leur carte d’embarquement. Le robot leur dit alors le temps combien de temps il faut pour aller à la porte d’embarquement et les y accompagnent si besoin. En matière de retail, les innovations sont très centrées sur la vente et ne remettent pas en question la relation client/vendeur en elle-même. Des tablettes placées en cabine d’essayage permettent ainsi au client de tester différents looks et de les publier sur les réseaux sociaux, ce n’est pas pour autant qu’il ne demandera pas conseil aussi aux conseillers de vente.

L’intelligence artificielle, le nouveau buzz

L’intelligence artificielle poursuit sa percée dans le monde de la distribution. « Tout le monde avait ce mot à la bouche à Las Vegas et à New York », se remémore Stéphanie Mundubeltz-Gendron. Une start-up présentait par exemple à New York Right Hand, issue de recherches menées à Harvard. Il s’agit d’un bras robotique qui reconnaît la forme et la taille d’un objet. Grâce à un système de pick & place, il peut déplacer les objets et les mettre au bon endroit. Ce système pourrait être utile dans le monde de la santé par exemple. Autre start-up qui a attiré l’attention de l’Usine Digitale : Focal System qui propose une tablette qui se fixe sur le caddie du magasin et qui reconnaît ce que le consommateur met dedans. Le distributeur peut bien entendu mettre en avant des promotions et il connaît en temps réel l’état de ses stocks. Cette solution pourrait permettre de diminuer de 30 % les ruptures de stock. Côté prix, SES Imagotag a inventé l’étiquette électronique de prix en temps réel qui se met à jour en fonction de la demande, de la météo, de l’état des stocks...

Un panel d’experts du retail sur scène

En plus de toutes ces innovations, les visiteurs avaient la chance de pouvoir assister aux keynotes des CEO les plus prestigieux de la planète. Les patrons de Walmart, (Greg Foran) et de Macy’s (Terry J. Lundgren) ont abordé leur stratégie pour attirer et fidéliser les talents au sein de leur entreprise. Richard Branson (Virgin) était invité pour débattre sur l’engagement des marques à réinvente. Les CEO de Intel et Levi’s ont expliqué comment le traitement des datas leur a permis d’améliorer la relation client. De hauts représentants de l’Etat avaient également fait le déplacement. William Dudley, Président de la banque fédérale américaine (la Fed) a discuté sur scène avec le CEO de Macy’s de l’évolution des comportements des consommateurs. Plus de 35 000 visiteurs étaient présents et 95 pays représentés.
Cette édition 2017 aura définitivement entériné l’urgence pour les distributeurs de s’inscrire dans une omnicanalité la plus aboutie possible, une expérience d’achat « sans couture » du côté client comme du côté des vendeurs puisque désormais les tablettes ou montres connectées dont beaucoup disposent leur donnent accès à un ensemble d’informations inégalées (CRM, stocks, réapprovisionnement, commande de produits non disponible, encaissement, livraison...).