20191021 esprit-meuble

Imprimer

Institut de France, hommage à Ludwig Erhard

on 8 février 2011. Posted in A la découverte 2011

Colloque

Actualité et perspectives du modèle rhénan

Ludwig Erhard est né le 4 février 1897 et décédé le 5 mai 1977. Homme politique de l’Allemagne de l’Ouest, son orientation politique s’appuyait sur le libéralisme et l’homme appartenait au mouvement des démocrates-chrétiens. Il fut ministre fédéral de l’économie de 1949 à 1963 et chancelier fédéral de 1963 à 1966. Il est reconnu comme le père du miracle économique allemand de l’après-guerre et de l’économie sociale de marché.Décembre 2010, l’Institut de France (le parlement des savants) organisait un colloque à l’initiative de son Académie des sciences morales et politiques sur le thème du modèle économique rhénan tel que l’a défini Ludwig Erhard, homme politique de l’Allemagne de l’Ouest d’après-guerre. L’heure était à des considérations fort intéressantes sur différentes visions du capitalisme, sur le rôle  croisé entre l’homme et l’économie, sur la crise qui secoue le monde depuis septembre 2008 comme sur les vertus et les faiblesses de la monnaie unique ou bien encore l’avenir de la relation franco-allemande en Europe et dans le monde.
Ambiance colloque
C’est à l’initiative de Michel Albert, Secrétaire perpétuel de l’Académie, et de Michael Scherpe, Président de Messe Frankfurt France, que s’est déroulé le 6 décembre dernier dans la grande salle des séances de l’Académie des sciences morales et politiques le colloque « Actualité et perspectives d’avenir du modèle rhénan » en hommage à Ludwig Erhard (1897-1977), économiste de renom et grand homme politique d’Allemagne de l’Ouest. L’événement a été l’occasion d’échanges d’idées et de dialogues à propos de l’histoire de l’Europe, de l’économie, des relations franco-allemandes et, bien évidemment, de Ludwig Erhard considéré comme le père du miracle économique allemand d’après-guerre.

Un aréopage prestigieux

Michael Scherpe, Président de Messe Frankfurt France, Gérard Saint-Paul, journaliste et grand reporter, Marianne Bastid-Bruguière, membre de l’Institut, future Vice-présidente de l’Académie des sciences morales et politiques (de gauche à droite).De nombreuses personnalités ont assisté à ce colloque instructif dont Bernard de Montferrand, Ambassadeur de France en Allemagne, Reinhard Schaefers, Ambassadeur d’Allemagne en France, le Cardinal Roger Etchegaray ou bien encore Francis Mer, ancien ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie. Pour l’heure, le colloque a débuté par l’introduction de Jean Mesnard, Président de l’académie, puis s’est poursuivi par l’allocution du professeur Rainer Klump, vice-Président de la Goethe Universität de Francfort où par ailleurs Messe Frankfurt a ouvert la chaire Ludwig Erhard d’enseignement d’économie politique internationale.