Imprimer

Les Français et l’Ameublement

Écrit par Cellou DIALLO on 29 mars 2017. Posted in Commerce ubiquitaire

Le commerce physique fait de la résistance

ExterionMedia, référence sur le marché de la Communication extérieure, publiait récemment une infographie dédiée aux tendances en matière d’ameublement et de décoration. L’étude, basée sur des données extraites de son observatoire urbain, Move & Shop Lab, dépeint, avec une certaine précision, les étapes suivies par les Français dans leur processus d’achat de meubles.

20170329 exterion

Face à la diversité de l’offre de mobilier, liée à un perpétuel renouvellement des tendances, mais également au développement des magasins physiques et au boum des plateformes d’e-commerce, il semblait naturel de s’intéresser au parcours des Français dans cette nouvelle relation entre l’offre et la demande. Selon l’étude, 76 % des Français effectuent essentiellement leurs recherches en déambulant dans les magasins. Vient ensuite la consultation de sites web ou de catalogues, avec 48 %. Pour l’acte d’achat en lui-même, 94 % des personnes interrogées ont déclaré se rendre sur le point de vente, contre 43 % qui semblent davantage séduites par un achat via le site internet de l’enseigne en question. Concernant le rapport aux meubles, 56 % des  personnes sondées affirment trouver leurs idées déco grâce à leur imagination, contre 40  % qui puisent leur inspiration dans les magazines de décoration. Si nombreux sont ceux qui trouvent un caractère obsolète aux catalogues, 33 % des personnes interrogées déclarent avoir recours à ce type de support pour trouver une idée.

20170329 exterion-graph
Rendre notre espace de vie chaleureux et authentique dépend avant tout de notre personnalité, de nos goûts, et de notre situation. Pour 51 % des sondés, acheter un nouveau meuble est un plaisir vs 44 % pour qui c’est un besoin et 5 % pour qui il s’agit d’une contrainte. Les consommateurs achètent un meuble parce qu’il le trouve beau, parce qu’il leur correspond, ou parce qu’il est compatible à leur espace de vie. Les critères pris en compte sont le prix et le design à 33 %, puis la qualité à 28 %. Tandis que 74 % des consommateurs essayent de trouver l’équilibre entre le prix et la qualité. Par ailleurs, le nombre de fréquentations effectuées par les consommateurs dans les magasins pendant la phase de recherche, est démontré par cette étude, comme un facteur capital qui influence le choix et la décision d’acheter un  meuble. Parmi les visiteurs dont la phase de recherche s’effectue en magasin, 41 % déclarent visiter plusieurs magasins qui se trouvent dans la zone commerciale, 27 % visitent seulement l’enseigne qu’ils ont repérée, 17 % sont attirés par les magasins qui affichent des promotions, et 14 % se dirigent vers leur enseigne favorite, à laquelle ils sont fidèles. Repérer un meuble et le désirer est une chose et acheter en est une tout autre chose. 37 % sortent des magasins d’ameublement avec un achat non prévu. Ces achats sont réalisés pour 94 % dans les magasins, 43 % les font sur un site internet, 23 % auprès des particuliers ou sur une brocante ou un dépôt de vente.
Avec la forte montée du e-commerce et, parallèlement, des nouvelles tendances dans la décoration et l’ameublement, les codes du commerce traditionnel sont remis en cause, face à une génération de consommateurs de plus en plus exigeants.

Cellou Diallo